MUSIMECA

Accueil

Orgue numérique

Orgue portatif

Harmonium

Hero-flute

Reed Organ

Guide-chant

Clavicorde

Boîtes à musique

Orgues de Barbarie

Ondes musicales

Theremin

Cithares


Liens


Un Harmoniflûte Thibouville-Lamy



Je vais décrire ici un instrument peu connu et qui a pourtant eu un grand succès dans les années 1850 puisqu'on le retrouve dans de nombrux catalogues d'instruments jusqu'en 1927 !


Pour cette présentation nous aurons trois chapitres :

1 - Identification

2 - Description des 2 instruments

3 - Démontage de l'harmoniflûte Mayer Marix

4 - Remise en état de l'harmoniflûte Thibouville

5 - L'entreprise Thibouville-Lamy & Cie



Identification

J'ai en fait acquis deux harmoniflûtes et un piètement lors de la vente d'instruments de musique issus d'une succession.

Voici ce que l'on trouve comme définition sur Wikipedia :
L'harmoniflûte est un petit instrument de musique à vent sur pied, à soufflet, à anches libres, et à clavier, proche cousin de l’accordéon et de l’harmonium.Le vent actionnant les anches provient d'un soufflet actionné par le musicien au moyen d'une ou deux pédales.
Comme l'harmonium, il possède un réservoir d'air qui régule et entretient la pression d'air fournie par le soufflet. L'harmoniflûte a la particularité de pouvoir se "refermer", la partie centrale qui accueille le réservoir coulisse dans la caisse du côté du soufflet lorsqu'on souhaite le transporter, le rendant ainsi plus compact. Mais le piétement, même s'il était repliable, restait cependant assez encombrant...

La fabrique parisienne de Constant Busson, fondée en 1835, sise 17, rue des Francs-Bourgeois, construisait d'abord des accordéons et des harmoniums. Constant Busson décida d'exploiter le marché des instruments intermédiaires entre l'accordéon et l'harmonium, c'est ainsi qu'il inventa un harmoniflûte et le présenta à l'Exposition universelle de 1855 à Paris. Mais un autre harmoniflûte tout à fat semblable fut inventé par Mayer Marix à Paris à la même époque. Marix se développa de manière spectaculaire dans le commerce de cet instrument à anche libre, pliable et transportable dans toute l’Europe et même dans le monde.

Mon premier harmoniflûte est marqué "J.Thibouville-Lamy & Cie" et est complet mais totalement muet.
Le second est marqué "Mayer Marix" et est plutôt en ruine !

         

Dans les catalogues de Thibouville-Lamy de 1877 et 1901 on trouve cet instrument. Thibouville était un facteur d'instrument mais aussi un revendeur. Nous verrons par la suite que l'harmoniflûte vendu par Thibouville est probablement un modèle Mayer Marix.

      

  

Mais cet instrument est encore vendu par Kasriel en 1927. Ici il est clairement indiqué qu'il s'agit du modèle de Busson :


  

En conséquence mes deux harmoniflûtes sont donc peut-être des modèles Mayer Marix.





Description des deux instruments       

Pour décrire ces 2 instruments je vais présenter des photos en vis à vis. A gauche  le Thibouville et à droite le Mayer Marix

Thibouville-Lamy                                                              Mayer Marix       

La caisse de l'instrument vue de dessus et de dessous:

             


            

Les prises d'air du soufflet :

                 

La boîte renfermant les soupapes :

                  

Les soupapes :

                    

Les anches avec l'étouffoir de la voix céleste :


                             



Les caractéristiques communes aux deux instruments sont :

Un clavier de trois octaves de fa à fa.

Deux jeux d'anches, dont l'un en voix céleste peut-être immobilisé au moyen d'un registre plaquant des feutres sur les anches de ce 2ème jeu.

Un boitier repliable.

Un soufflet à 5 plis ressemblant à un soufflet d'accordéon

Le Mayer Marix dispose en plus d'un registre de décharge (pour refermer plus facilement le soufflet).

Le Thibouville est le modéle 970 du catalogue. Il est accompagné du piètement avec sa pédale (n°974) pour actionner le soufflet :



État des instruments à la livraison :


Harmoniflûte Mayer Marix :

Très poussièreux le boitier est très abimé et il manque même un coté.

La planche sous le clavier est manquante et le clavier est inutilisable en l'état (touches bricolées et souvent complètement bloquées).

La liaison de peau entre le soufflet et le sommier est déchirée.

Les anches semblent propres. Tous les feutres des étouffoirs ont disparus.
La mécanique est très rouillée et toutes les soupapes ont perdu leurs garnitures.
Je conserve cet instrument dans ma collection mais je ne pense pas le restaurer !
 
Harmoniflûte Thibouville-Lamy :
Tous les éléments semblent présents et en bon état.
Le clavier n'est pas bloqué. Il y a une touche à recoller (mais fournie).
Le soufflet semble correct.
Une moitié des anches est très oxydée.
L'étanchéité de la face avant est très déficiente et aucun son ne peut actuellement sortir de l'instrument.
J'espère beaucoup remettre cet instrument complet en état de jeu !


Démontage de l'harmoniflûte Mayer Marix


Inutile de démonter les cotés : l'un est très abimé, et l'autre est manquant :

         
Ce qui reste du conduit en peau reliant la réserve au sommier !

         
L'état lamentable du clavier, de la mécanique et des soupapes :



          

Des anches en bon état et le système d'étouffement de la voix céleste fonctionne bien (mais il n'y a plus de feutres sur les étouffoirs !).

       

--------->          Ces quelques photos montrent que l'état de cet instrument est fort dégradé et qu'en conséquence je ne prévois pas de restauration !



Remise en état de l'harmoniflûte Thibouville



à suivre ....

L'entreprise Thibouville-Lamy & Cie
 
en cours d'étude ...



Retour à l'accueil


i