MUSIMECA

Accueil

Orgue numérique

Orgue portatif

Harmonium

Reed Organ

Clavicorde

Boîtes à musique

Orgues de Barbarie

Ondes musicales

Theremin

Cithares


Liens


Mes orgues numériques

Préambule :

L'orgue est depuis mon adolescence le centre de mon activité musicale. Je parle bien sûr de l'orgue à tuyaux ! Il est bien clair qu'aucun instrument électronique ne pourra jamais remplacer l'orgue à tuyaux. Je trouve personnellement très triste que des paroisses acquièrent à grand prix des orgues électroniques monumentaux (à 3 voir 4 claviers !) plutôt que de s'équiper d'un petit orgue à tuyaux dont on peut tirer beaucoup dans l'acoustique d'une église.

En ce qui concerne un instrument de travail pour chez soi les perspectives sont différentes : l'acoustique d'un salon est très sèche (sauf si vous habitez dans un palais !). Les petits orgues de salon sont souvent fatigants à écouter et même quelquefois "criards". Ils sont souvent limités à un ou deux jeux, ce qui limite tout de même le plaisir de l'orgue dont l'une des caractéristiques principales est justement la diversité des sonorités. Jouer une tierce en taille de Couperin sur un bourdon de 8' n'est tout de même pas excitant ! Certains m'opposeront le toucher véritable de l'orgue à tuyaux. Cela n'est que partiellement vrai. Si vous travaillez toujours sur la mécanique légère de votre positif à un jeu, vous serez tout aussi décontenancé devant les claviers d'un grand inxtrument français du 18ème et encore plus d'un Cavaillé-Coll !

Aussi, et sans même évoquer le problème financier (un orgue à tuyaux est un instrument très couteux et souvent inabordable pour un amateur), je pense que la solution de l'orgue numérique est un bon compromis pour travailler et se faire plaisir à la maison ! Depuis l'avènement des techniques numériques, les sonorités sont assez crédibles. Il s'agit bien sûr de sons générés par des hauts-parleurs (mais c'est aussi le cas sur la meilleure des chaines haute fidélité). C'est, je pense, la solution idéale si vous avez accès par ailleurs à la tribune d'un instrument à tuyaux.

Remarque : Certains facteurs d'orgue nomment par dérision ces instruments "électronium". Je pense que c'est un mauvais terme qui fait hélas penser à l'harmonium qui lui est un vrai instrument avec des possibilités d'expression remarquables (voir le chapitre consacré à l'harmonium). Je pense qu'une bonne dénomination devrait signifier qu'il s'agit d'un simulateur d'orgue à tuyaux (au même titre qu'un simulateur d'avion).  De plus, l’électronium existe ! Il s’agit d’une machine capable de générer des mélodies aléatoires, inventée par le compositeur américain Raymond Scott (1908 - 1994). Il ne s’agit ni d’un orgue, ni même d‘un synthétiseur  puisque cet instrument ne possède pas de clavier !

Une dénomination reste donc à trouver ?

L'orgue numérique Johannus MAESTRO :

Il s'agit d'un orgue numérique de la marque hollandaise Johannus. Ce modèle exclusif de la société des Orgues Jean-Marie Lenglet, nommé " Maestro 1 "  était réalisé dans les années 2005 à partir d'un modèle de série (OPUS 25-C) avec une composition des jeux révisée et harmonisé afin de retrouver les sonorités des orgues français (harmonisation baroque ou romantique).

Il dispose de 38 jeux sur deux claviers et un pédalier concave de 30 notes. La composition est la suivante :

Cet instrument est remarquable mais n'allez tout de même pas croire que vous allez vous retrouver avec le Clicquot de Poitiers dans votre salon !!!

Construction d'un buffet d'orgue de salon

J'ai souhaité assez rapidement ajouter une sorte de buffet d'orgue installé au dessus de la console permettant

- de disposer d'une amplification complémentaire afin d'éclaircir un peu certaines sonorités

- d'avoir une diffusion sonore au dessus des claviers plutôt que "dans les genoux".

 

En fait ce type de buffet avec amplification existe sous le nom de "fronton" au catalogue des fabricants d'orgues numériques. Personnellement je les trouve très chers et d'assez mauvais goût ! Quand on connait l'exigence du travail que représente la construction d'un tuyau de montre en étain je trouve que d'en mettre une douzaine pour tricher c'est du gâchis !

 

Je décidais donc de le construire moi-même !

Le meuble a été réalisé en contreplaqué avec un placage chêne teinté pour obtenir une couleur approchante de la console. De même des rainures gravées à la défonceuse ont permis d'obtenir un aspect proche de la décoration de cette console. Il est simplement posé sur la console et retenu à l'arrière pour sécurité par deux plaques métalliques.

Ce buffet contient deux enceintes Eltax Monitor et un ancien ampli Hifi Scott de 2 fois 40 W branché sur la sortie ligne de l'orgue.

 J'ai également intégré un éclairage du pupitre.

   

Le tout est dissimulé derrière des cadres tendus de tissu pour enceintes avec des séries de lattes en bois vernies.

Je suis assez satisfait de l'aspect général et tout le monde peut constater qu'il ne s'agit pas de tuyaux réels mais simplement d'une décoration rappelant une façade d'orgue.

Harmonisation

Il a été nécessaire de revoir l'harmonisation pour l'adapter à la dimension de la pièce (suppression de résonances gênantes) et pour tenir compte de la différence de couleur donnée par l'amplification complémentaire. Ceci est réalisé au moyen du logiciel Intonat 5.0 de Johannus tournant sur une ordinateur portable relié aux prises midi de l'orgue. En fait ce logiciel permet de régler quelques paramètres pour chaque jeux : volume, graves, aigus, effet "chorus", et d'équilbrer la puissance note par note.

Il est très intéressant d'essayer de régler soi-même la couleur, la présence, et l'accord de certains jeux. Mais c'est un art difficile !


L'orgue numérique Johannus Opus S :

Avec la retraite, il m'était nécessaire de disposer d'un autre instrument pour notre maison de campagne en Limousin où je vais désormais résider beaucoup plus longtemps dans l'année. Je ne vais pas rester plusieurs mois sans travailler !

J'ai donc acquis un autre instrument plus modeste mais avec des sonorités et une harmonisation très soignée. Je me suis adressé à la société Plein Orgue à Paris qui proposait en 2012 le premier niveau de la gamme OPUS de Johannus. Cet instrument a été harmonisé de façon à disposer de trois esthétiques : Baroque français, Romantique/symphonique, et Baroque allemand. Un "plus" de cette entreprise est de prévoir en standard une harmonisation sur place pour s'adapter au local et au goût de l'organiste.

Cet instrument possède 26 jeux sur deux claviers et un pédalier plat de 30 notes.

           

 Je n'ai pas prévu pour le moment d'adjonctions comme pour le MAESTRO ...   

Retour à l'accueil